Le Passage – Le Pas Sage

Le Passage propose des accompagnements individuels et ou des ateliers pratiques en groupe.
Son fondement est la connaissance et l’harmonisation de nos trois centres d’intelligence…

Ce qui m’a éclairée, aidée à comprendre comment les êtres humains fonctionnent et qui sous-tend mes accompagnements aujourd’hui, c’est la découverte que chaque être humain possède trois centres d’intelligence distincts et interdépendants, mais que nous ne les utilisons pas tous de la même manière.

Ces 3 centres d’intelligence :

Le centre intellectuel (Tête) géré par le néo-cortex. Le lieu des pensées et des  croyances, de la compréhension, mémorisation, rationalisation et de l’ imagination …

Le centre des sentiments (cœur) géré par le cerveau limbique. Le lieu des sentiments, de la relation à l’autre, de l’ouverture à la différence.

Le centre d’intelligence du corps (tripes) géré par le cerveau reptilien. Le lieu archaïque de l’instinct de survie.

C’est souvent un des trois « cerveaux »qui prend les commandes seul. Une décision juste se prend quand ces trois centres sont alignés et accordés afin d’optimiser notre façon d’être en cohérence avec nos besoins, nos valeurs, nos rêves, nos potentiels, nos sentiments et nos limites… Le tout en prenant en compte notre environnement bien sûr ! Un cheminement qui commence ici et maintenant, éclairé par le vécu concret du quotidien. L’accompagnement du Passage se veut être une boussole sur votre chemin.

La tête, le cœur et le corps ont des fonctions et des intelligences spécifiques, complémentaires et interdépendantes.

Pour comprendre ce fonctionnement, nous avons la possibilité d’adopter une posture d’ Observateur neutre de ces trois centres afin d’accéder à une cohésion tripartite.

Ma perception de la complémentarité des trois formations suivantes a fait qu’elles sont devenues les principaux piliers des accompagnements que je propose en ateliers de groupe et (ou) en rendez-vous individuels.

Passage 1 : Rendons au corps ce qui appartient au corps avec la régulation émotionnelle.

Le centre corps est le lieu de l’énergie et de la manifestation sensorielle des émotions . Il nous permet de passer à l’action, de réaliser nos projets.

Les premières empreintes sensorielles où s’originent les émotions se forment dès le premier âge d’un individu (Il est prouvé aujourd’hui qu’elles peuvent être là à partir de la conception). A ce moment, seul le cerveau reptilien est formé. La vie est là avant la constitution du cerveau limbique et du néo-cortex.

Ce cerveau reptilien gère l’instinct de survie archaïque et se manifeste dans le corps.

Les émotions, souffrances, traumatismes, sont inscrit.es dans notre mémoire reptilienne.

Dans l’ici et maintenant, le moyen le plus simple pour les repérer, consiste à observer nos émotions et nos comportements dans le quotidien : Partir en courant quand on voit un serpent, hurler quand un enfant ne range pas son cartable, ne pas oser parler en public….. Parfois, des comportements réactionnels ne nous donnent pas satisfaction, sont disproportionnés par rapport à la situation, ils peuvent être invalidants.

Sur le ton de l’humour j’aime expliquer que notre cerveau reptilien étant très, très  vieux, il a la vue extrêmement floue. Il tire la sonnette d’alarme dès qu’il perçoit un semblant de situation qui ressemble de près ou de très loin à une empreinte mémorielle de la peur de mourir gravée sur son disque dur. Il reste malgré son âge aussi rapide que Lucky Lucke, ce qui nous empêche d’avoir le moindre contrôle sur ses réactions pulsionnelles ou émotionnelles.

La régulation émotionnelle est une capacité naturelle, souvent oubliée, même si nous l’utilisons parfois sans nous en rendre compte. Conscientiser et se réapproprier le mécanisme de régulation ou résiliation émotionnelle, c’est observer et laisser passer les sensations corporelles. Cela permet naturellement de retrouver ses moyens pour gérer les situations d’une façon sereine et adaptée au contexte.

Ateliers de formation en groupe.

Accompagnement individuel.

Passage 2 : Comprendre avec le cœur grâce à la Communication bienveillante.

Maintenant que le « crocodile » est apaisé, on peut aborder avec plus de sérénité les situations du quotidien.

Marshall Rosenberg, fondateur de la Communication NonViolente (CNV) souhaitait que chaque être humain ait accès à la connaissance d’une façon d’être en relation, qui encourage la paix, la bienveillance et la coopération.

Pour mes propositions j’utilise le terme « Communication bienveillante » car je ne suis pas formatrice certifiée CNV, mais je suis fidèle au processus de Marshall Rosemberg parce que c’est ce que j’ai trouvé de mieux. J’ai suivi 180 heures de formation, je participe aussi à des groupes de pratique régulièrement.

Pour quoi mieux communiquer ?

Ai-je de la joie en me réveillant le matin ? Si la réponse est non quatre matins de suite, c’est que mon feu intérieur est en train de s’éteindre. Je peux faire le choix de chercher une allumette pour rallumer ma flamme de Vie.

La CNV  nous guide  en 4 étapes vers une qualité de relation au service de l’assertivité (Exprimer ce qui compte pour soi en tenant compte de l’autre et prendre l’autre en compte sans se négliger soi même).

Une philosophie, un art de vivre.

Les quatre étapes de la CNV :

  • Observation objective et rationnelle des faits.
  • Sentiments subjectifs qui m’appartiennent.
  • Besoins communs à tous les êtres vivants.
  • Demande d’Action concrète visant à nourrir mes besoins, à mettre en cohérence avec les besoins des autres.

 Ateliers d’initiation en groupes

Accompagnement individuel.

Ateliers pratiques interactifs en groupes (lien page)

Passage 3 : Connaissance de soi et compréhension des autres avec l’Ennéagramme.

Qu’est ce qu’une personnalité ? Comment s’en détacher ? L’Ennéagramme est une clé de compréhension, de clarification et un chemin d’évolution

Le cerveau a la capacité de revisiter le passé, de vivre le présent et d’anticiper le futur. C’est une richesse inouïe. Le risque est de mélanger les trois à la fois : d’être dans un espace multi temporel, cela crée de la confusion et affole la boussole émotionnelle. Rééduquer le mental nous permet d’accéder à la connaissance, la compréhension, l’analyse, la conceptualisation, l’anticipation mais aussi l’imagination et la créativité…

Chacun de nous est unique et a sa propre personnalité qui est le résultat d’une protection indispensable à un moment donné de l’existence. Elle devient  enfermante si elle n’est pas conscientisée. Loin de vouloir nous réduire à ce « masque » qu’est la personnalité, l’ennéagramme est un outil dynamique, une boussole pour rayonner, libéré.es des habitudes des automatismes. Il permet de débusquer nos croyances et nos pensées qui rétractent les champs de vision et les possibles. C’est une opportunité pour les transformer en pensées constructives et en croyances qui nourrissent nos aspirations en lien avec nos valeurs.

Sur un plan transpersonnel, de réalisation de soi, on peut parler de conversion de la passion  en vertu.

La connaissances de ces neuf bases de personnalités et aussi de trois sous types instinctifs (survie, tête à tête, social) me permet d’ajuster, d’affiner les accompagnements pour chaque personne.

Pour les personnes initiées en ennéagramme et en CNV

Passage 4 : la créativité dans le quotidien.

L’harmonisation de ces trois centres se fait depuis un espace que l’on peut appeler l’observateur, le soi, le maître intérieur, le centre de l’être, l’âme… Un espace sans jugement, neutre, bienveillant. C’est aussi de cet espace qu’il est possible d’être créateur de sa vie. Comme un musicien en symbiose avec son instrument bien accordé et qui interprète une mélodie au cœur d’un orchestre.

Recontacter l’intuition, la spontanéité, gagner en objectivité, trouver l’expression créative permet de rayonner à partir de notre Etre, de contacter plus souvent un espace intérieur de Bonheur et de Joie même au milieu de la tempête.

Toutes les propositions en groupe sont notées dans l’agenda et vous pouvez me contacter par mail ou par téléphone pour prendre un rendez-vous. Nous définirons ensemble vos objectifs et l’accompagnement adapté.

Page PrécédentePage Suivante